Mon cousin Antonio Abad avec Cloti, son inséparable amie...

( La traducción en Castellano sigue este texto)

Antonio Abad est passionné par la nature. Il passe le plus clair de ses temps libres à prendre soin de l'environnement qui entoure le refuge qu'il s'est bâti aux abords de son village natal, Minas de Rio Tinto. Il peut consacrer de précieux moments à prendre soin d'une petite plante agonisante et s'émerveille à chaque fois, tel un enfant, devant le spectacle qu'elle lui offre à son retour à la vie.

La petite chienne qui ne s'éloigne jamais de plus d'un mètre de lui l'a choisie pour compagnon.
C'était une chienne errante qui, méfiante au début, s'est intéressée à ce curieux personnage. Il l'a laissée s'approcher et, petit à petit, elle s'est mise à le suivre partout, l'attendant à la porte de tous les endroits où il entrait. Elle restait là, sur le seuil, parfois des journées entières... des nuits aussi... par tous les temps ! Il n'était pas rare de voir la voiture d'Antonio passer dans le village, suivie par la petite chienne (et par une meute d'autres chiens quand celle-ci était en chaleur !)
Antonio a fini par l'adopter... ou plutôt a accepté d'être adopté par elle ! Le rapport qu'il y a entre eux est tout à fait incroyable. Cloti ne le quitte pas des yeux. Dès qu'il se lève, elle le suit. Quand il entre dans la salle de bains, par exemple, elle reste assise devant la porte fermée et la regarde fixement, en attendant qu'elle s'ouvre et laisse sortir son maître.

Je vous invite à voir, ici, le blog où il parle du travail dans lequel il s'épanouit pleinement (Il est artisan menuisier) et de sa perception positive de la vie. Vous découvrirez à quel point il est méticuleux et soucieux de recycler autant que possible du vieux bois.


Mi primo Antonio Abad con Cloti, su inseparable amiga…

 Antonio Abad es un apasionado de la naturaleza. Pasa la mayor parte de su tiempo libre cuidando el entorno que rodea el refugio que se ha construido a las afueras de su pueblo natal, Minas de Riotinto. Puede consagrar momentos preciosos a cuidar una pequeña planta agonizante y se maravilla cada vez, igual que un niño, ante el espectáculo que le ofrece en su regreso a la vida.

 La perrita que nunca se aleja más de un metro de él le ha escogido por compañero.

 Era una perra vagabunda que, desconfiada al principio, se interesó por este curioso personaje. Él la dejó acercarse y, poco a poco, ella se puso a seguirle a todas partes, esperándole a la puerta de todos los sitios donde entraba. Ella se quedaba allí, bajo el umbral, a veces días enteros… noches también… ¡hiciera el tiempo que hiciera! No era raro ver el coche de Antonio pasar por el pueblo, seguido por la perrita (¡y por una jauría de otros perros cuando ella estaba en celo!).

 Antonio acabó por adoptarla… ¡o más bien aceptó ser adoptado por ella! La relación que hay entre ellos es completamente increíble. Cloti no le pierde de vista. Desde que él se levanta, ella le sigue. Cuando entra en el cuarto de baño, por ejemplo, ella se queda sentada delante de la puerta cerrada y la mira fijamente, esperando que se abra y deje salir a su amo.

Os invito a ver aqui el blog en el que habla del trabajo que le hace plenamente feliz (es carpintero artesano) y de su percepción positiva de la vida. Descubriréis hasta qué punto es meticuloso y se preocupa por reciclar todo lo posible la madera vieja.

(Gracias a Carlos de Gregorio por la traducción)